wrapper

Infos flash

Police Nationale du Burkina Faso - Items filtered by date: mai 2022
Lutte contre le grand banditisme : Cinq (05) malfrats mis aux arrêts par la Police Nationale à Ouagadougou.
 WhatsApp Image 2022 05 16 at 10.51.141
C’est un groupe fort de cinq (05) membres, dont l’âge est compris entre 28 et 46 ans, et quatre (04) d’entre eux sont des récidivistes. Ils évoluaient sur des motocyclettes et opéraient avec des pistolets automatiques dans la ville de Ouagadougou. 
 
C’était un réseau bien organisé où chaque membre jouait un rôle bien déterminé. Il ressort de leur audition que le gang était structuré en trois (03) cellules : 
 
-une cellule de renseignement et d’identification des cibles, chargée de repérer les cibles susceptibles d’être attaquées, notamment les personnes ayant sur elles de fortes sommes d’argent ou les lieux de commerce où se passent des transactions financières avec disponibilité de liquidité. 
 
-une cellule d’intervention qui, après avoir recueilli toutes les informations fournies par la cellule précédente, est chargée de passer à l’acte. Les membres de cette cellule procédaient à la filature des personnes identifiées et les agressaient au moment propice. Dans les lieux de commerce, ils tenaient en respect tous les occupants et les dépouillaient de tout numéraire ou biens précieux trouvés en leur possession.
 
-une cellule d’approvisionnement en armes et munitions et d’écoulement du butin : celle-ci avait pour mission d’investir les domiciles des hommes de tenue ou de leur tendre des embuscades afin de récupérer leurs armes pour renforcer l’arsenal du groupe. C’est ainsi que le groupe détenait deux (02) pistolets automatiques de calibre 9 mm pour ses opérations. 
 WhatsApp Image 2022 05 16 at 09.45.14 2
Grâce à la collaboration des populations, le Service Régional de la Police Judiciaire du Centre (SRPJ-Centre) a pu démanteler ce réseau et appréhendé tous les membres. Il a été trouvé entre leurs mains deux (02) pistolets automatiques, des munitions, deux (02) vélomoteurs et divers autres objets. 
La Police Nationale remercie encore une fois la population pour sa collaboration qui a permis d’atteindre ce résultat. Elle l’invite à poursuivre dans la même dynamique en dénonçant tout cas suspect aux numéros verts mis à sa disposition que sont les 17, 16 et 1010. 
 
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !
 
Lutte contre le grand banditisme : Cinq (05) malfrats mis aux arrêts par la Police Nationale à Ouagadougou.
 WhatsApp Image 2022 05 16 at 10.51.141
C’est un groupe fort de cinq (05) membres, dont l’âge est compris entre 28 et 46 ans, et quatre (04) d’entre eux sont des récidivistes. Ils évoluaient sur des motocyclettes et opéraient avec des pistolets automatiques dans la ville de Ouagadougou. 
 
C’était un réseau bien organisé où chaque membre jouait un rôle bien déterminé. Il ressort de leur audition que le gang était structuré en trois (03) cellules : 
 
-une cellule de renseignement et d’identification des cibles, chargée de repérer les cibles susceptibles d’être attaquées, notamment les personnes ayant sur elles de fortes sommes d’argent ou les lieux de commerce où se passent des transactions financières avec disponibilité de liquidité. 
 
-une cellule d’intervention qui, après avoir recueilli toutes les informations fournies par la cellule précédente, est chargée de passer à l’acte. Les membres de cette cellule procédaient à la filature des personnes identifiées et les agressaient au moment propice. Dans les lieux de commerce, ils tenaient en respect tous les occupants et les dépouillaient de tout numéraire ou biens précieux trouvés en leur possession.
 
-une cellule d’approvisionnement en armes et munitions et d’écoulement du butin : celle-ci avait pour mission d’investir les domiciles des hommes de tenue ou de leur tendre des embuscades afin de récupérer leurs armes pour renforcer l’arsenal du groupe. C’est ainsi que le groupe détenait deux (02) pistolets automatiques de calibre 9 mm pour ses opérations. 
 
Grâce à la collaboration des populations, le Service Régional de la Police Judiciaire du Centre (SRPJ-Centre) a pu démanteler ce réseau et appréhendé tous les membres. Il a été trouvé entre leurs mains deux (02) pistolets automatiques, des munitions, deux (02) vélomoteurs et divers autres objets. 
La Police Nationale remercie encore une fois la population pour sa collaboration qui a permis d’atteindre ce résultat. Elle l’invite à poursuivre dans la même dynamique en dénonçant tout cas suspect aux numéros verts mis à sa disposition que sont les 17, 16 et 1010. 
 
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !
Cérémonie passation de commandement du nouveau Directeur Général de la Police Nationale.
 137428380 15355465788021n
Qui est le Contrôleur Général de Police Roger OUEDRAOGO, celui qui prend désormais les rênes de la Police Nationale du Burkina Faso ?
 
Nommé en Conseil des Ministres le mercredi 27 avril 2022, le nouveau Directeur Général de la Police Nationale est né un 15 août 1970 dans la capitale burkinabè. Il est marié et père de quatre (04) enfants qu’il aime autant que la Police Nationale. Le Contrôleur Général de Police Roger Ouédraogo est titulaire d’un Baccalauréat série A4 qu’il a obtenu au Lycée Philippe Zinda Kaboré dans les années 1990.
 
Après un parcours académique très riche, dans des Universités du Burkina Faso, à Abidjan en Côte d’Ivoire en passant par l’Université Jean Moulin en France où il a agrafé ses empreintes intellectuelles, le fils de SAPONE, dans la belle cité de Naaba Kouda, désormais figure emblématique de l’institution policière, est titulaire d’une Maitrise en Psychologie sociale, d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Psychologie sociale, d’un Master en Droit et d’un Doctorat en Sciences de l’Education obtenu en 2016. Conscient de sa vocation dans le métier des armes, le Docteur Roger Ouédraogo a également soutenu une Thèse sur la formation professionnelle dans les écoles paramilitaires au Burkina Faso.
 
Sur le plan de la formation professionnelle, le nouveau Directeur Général de la Police Nationale est diplômé de l’Ecole Nationale de Police (ENP) du Burkina Faso où il est sorti major de sa promotion en 2001. Notre docteur est également détenteur d’un diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure de Police de Saint Cyr au Mont d’Or en France en 2004. 
 
Titulaire de plusieurs certificats et diplômes de formation continue, acquis à l’intérieur comme à l’extérieur du Burkina Faso, à Chicago au Etats-Unis d’Amérique, au Melun en France, à l’Académie Moubarak en Egypte, à Taiwan et au Benin, le tout nouveau patron de la Police Nationale jouit d’une expérience professionnelle et personnelle riche et variée. 
 
En effet, au regard de ses compétences, le Contrôleur Général de Police Roger Ouédraogo a assumé plusieurs responsabilités au sein de l’institution policière et du Ministère de la Sécurité. Entre autres fonctions, il a été Chef de la Brigade Economique et Financière au Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou, Commissaire de Police des Arrondissements de Konsa à Bobo Dioulasso et de Bogodogo à Ouagadougou, Commissaire Central Adjoint de la ville de Bobo Dioulasso, Coordonnateur des études et des stages de l’Ecole Nationale de Police, Directeur de l’Ecole Nationale de Police, Directeur de Cabinet du Ministre de la Sécurité, Chargé de Missions et Conseiller Technique du Ministre de la sécurité.
 
Au plan national, le Docteur Roger Ouédraogo occupait jusqu’à ce jour le poste de Présidence du Conseil d’Administration de l’Office National d’Identification (ONI).
Au plan international, le Contrôleur Général de Police Roger Ouédraogo a servi aux postes de Police Adviser et Conseiller du Directeur de l’Ecole Nationale de Police en Haïti au sein de la Mission des Nations Unies pour l’Appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH). 
 
Vous l’aurez compris, le Docteur Roger Ouédraogo est une icône au sein de la Police Nationale avec un parcours professionnel dans des postes aussi stratégiques qu’opérationnels. Ce parcours lui a valu la reconnaissance de la Nation avec la Médaille d’Honneur de la Police. Et grâce à son sens particulier, notre Docteur est aussi décoré, d’une médaille de l’Université militaire de Fu-Shing Kang à Taïwan, d’une médaille des Nations Unies et d’une médaille commémorative avec agrafe Haïti.
 
 
Le tout nouveau Directeur Général a aussi été amené à faire valoir ses compétences de 2011 à 2021, pour le compte du Réseau International Francophone de Formation Policière (FRANCOPOL) basé au Canada, où il a occupé le poste du Vice-Président Afrique. 
 
Aujourd’hui, le Docteur Roger Ouédraogo, prend les commandes de la Police Nationale à un moment où de nombreux défis, notamment au plan sécuritaire se posent dans notre pays. Mais l’homme, en tant que premier Policier et manager avisé, s’engage pleinement à travailler, au niveau individuel et surtout en équipe, de jour comme de nuit, aux côtés de l’ensemble du personnel de l’institution policière et de l’ensemble des Forces de Défense et de Sécurité pour faire face à ces défis communs.
 
 
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !
Cérémonie passation de commandement du nouveau Directeur Général de la Police Nationale.
 
Qui est le Contrôleur Général de Police Roger OUEDRAOGO, celui qui prend désormais les rênes de la Police 137428380 15355465788021nNationale du Burkina Faso ?
 
Nommé en Conseil des Ministres le mercredi 27 avril 2022, le nouveau Directeur Général de la Police Nationale est né un 15 août 1970 dans la capitale burkinabè. Il est marié et père de quatre (04) enfants qu’il aime autant que la Police Nationale. Le Contrôleur Général de Police Roger Ouédraogo est titulaire d’un Baccalauréat série A4 qu’il a obtenu au Lycée Philippe Zinda Kaboré dans les années 1990.
 
Après un parcours académique très riche, dans des Universités du Burkina Faso, à Abidjan en Côte d’Ivoire en passant par l’Université Jean Moulin en France où il a agrafé ses empreintes intellectuelles, le fils de SAPONE, dans la belle cité de Naaba Kouda, désormais figure emblématique de l’institution policière, est titulaire d’une Maitrise en Psychologie sociale, d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Psychologie sociale, d’un Master en Droit et d’un Doctorat en Sciences de l’Education obtenu en 2016. Conscient de sa vocation dans le métier des armes, le Docteur Roger Ouédraogo a également soutenu une Thèse sur la formation professionnelle dans les écoles paramilitaires au Burkina Faso.
 
Sur le plan de la formation professionnelle, le nouveau Directeur Général de la Police Nationale est diplômé de l’Ecole Nationale de Police (ENP) du Burkina Faso où il est sorti major de sa promotion en 2001. Notre docteur est également détenteur d’un diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure de Police de Saint Cyr au Mont d’Or en France en 2004. 
 
Titulaire de plusieurs certificats et diplômes de formation continue, acquis à l’intérieur comme à l’extérieur du Burkina Faso, à Chicago au Etats-Unis d’Amérique, au Melun en France, à l’Académie Moubarak en Egypte, à Taiwan et au Benin, le tout nouveau patron de la Police Nationale jouit d’une expérience professionnelle et personnelle riche et variée. 
 
En effet, au regard de ses compétences, le Contrôleur Général de Police Roger Ouédraogo a assumé plusieurs responsabilités au sein de l’institution policière et du Ministère de la Sécurité. Entre autres fonctions, il a été Chef de la Brigade Economique et Financière au Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou, Commissaire de Police des Arrondissements de Konsa à Bobo Dioulasso et de Bogodogo à Ouagadougou, Commissaire Central Adjoint de la ville de Bobo Dioulasso, Coordonnateur des études et des stages de l’Ecole Nationale de Police, Directeur de l’Ecole Nationale de Police, Directeur de Cabinet du Ministre de la Sécurité, Chargé de Missions et Conseiller Technique du Ministre de la sécurité.
 
Au plan national, le Docteur Roger Ouédraogo occupait jusqu’à ce jour le poste de Présidence du Conseil d’Administration de l’Office National d’Identification (ONI).
Au plan international, le Contrôleur Général de Police Roger Ouédraogo a servi aux postes de Police Adviser et Conseiller du Directeur de l’Ecole Nationale de Police en Haïti au sein de la Mission des Nations Unies pour l’Appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH). 
 
Vous l’aurez compris, le Docteur Roger Ouédraogo est une icône au sein de la Police Nationale avec un parcours professionnel dans des postes aussi stratégiques qu’opérationnels. Ce parcours lui a valu la reconnaissance de la Nation avec la Médaille d’Honneur de la Police. Et grâce à son sens particulier, notre Docteur est aussi décoré, d’une médaille de l’Université militaire de Fu-Shing Kang à Taïwan, d’une médaille des Nations Unies et d’une médaille commémorative avec agrafe Haïti.
 
 
Le tout nouveau Directeur Général a aussi été amené à faire valoir ses compétences de 2011 à 2021, pour le compte du Réseau International Francophone de Formation Policière (FRANCOPOL) basé au Canada, où il a occupé le poste du Vice-Président Afrique. 
 
Aujourd’hui, le Docteur Roger Ouédraogo, prend les commandes de la Police Nationale à un moment où de nombreux défis, notamment au plan sécuritaire se posent dans notre pays. Mais l’homme, en tant que premier Policier et manager avisé, s’engage pleinement à travailler, au niveau individuel et surtout en équipe, de jour comme de nuit, aux côtés de l’ensemble du personnel de l’institution policière et de l’ensemble des Forces de Défense et de Sécurité pour faire face à ces défis communs.
 
 
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

Numéros utiles

17     Police Nationale 
18    Sapeur Pompier
16    Gendarmerie
1010    CNVA
25 33 12 83    Standard Police
 
 
 
 

Statistiques des visites

Aujourd'hui28
Hier71
Cette semaine99
Ce mois651
Total455285